L'AGENDA
29
juil
03
SEPT
04
SEPT
01
SEPT
     
 

FICHE MÉTIER DIÉTÉTICIEN

  • Le métier de diététicien
  • Les débouchés

Le métier de diététicien

La diététique est la science qui étudie l’alimentation dans tous ses détails et les effets de l’alimentation sur la santé.

La diététique implique donc la connaissance et la maîtrise :
  • de la physiologie de la nutrition : la digestion, l’absorption et l’utilisation des nutriments par le corps humain,
  • de la composition des aliments,
  • des techniques de préparation culinaire et la connaissance de multiples gastronomies,
  • des processus de fabrication industrielle des aliments,
  • de l’hygiène alimentaire et des moyens de conservation des aliments,
  • des pathologies liées à la nutrition et leurs prises en charge médicale et diététique.

  • Le/la diététicien(ne) est un professionnel de la santé expert en nutrition et en alimentation.

    Il apporte ses compétences scientifiques et techniques pour assurer la qualité des aliments et des préparations, l'équilibre nutritionnel, l'établissement de régimes sur prescription médicale et le respect des règles d'hygiène. Le diététicien peut intervenir tout au long de la chaîne alimentaire : conception, production en passant par la distribution. Il assure également une mission de formation, de prévention et d'éducation en matière de nutrition.

    Les missions/activités de ce professionnel de l’alimentation sont principalement :
  • Prendre en compte les habitudes alimentaires, antécédents médicaux, traitements des personnes et déterminer leurs besoins nutritionnels spécifiques (enquête alimentaire et bilan diététique),
  • Accompagner les personnes dans la mise en œuvre de leur programme nutritionnel
  • Elaborer des menus selon la prescription médicale ou les besoins individuels, informer et conseiller les cuisiniers et le personnel de cuisine sur la diététique et l'hygiène alimentaire (animation de commissions de menus)
  • Réaliser le suivi diététique et promouvoir une alimentation équilibrée (quantitative et qualitative)
  • Informer, conseiller et sensibiliser en matière d'alimentation, d'hygiène de vie, de prévention des risques et de traitement des maladies : allergies, obésité, maladies cardio-vasculaires, diabète, ... (éducation thérapeutique du patient)
  • Concevoir et mettre en place des actions d'éducation nutritionnelle et contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel de la population (ateliers d'initiation au goût, semaine à thème, ...)
  • Détecter des situations à risques (troubles du comportement alimentaire, dénutrition, ...) et orienter les personnes vers un médecin, psychologue, ...
  • Collaborer avec des équipes pluridisciplinaires (professionnels de santé, du scolaire, du social), les gestionnaires et les chercheurs.
  • Rémunération

    La rémunération d’un(e) diététicien(ne) varie selon son lieu d’exercice et son statut. Dans la fonction publique, le salaire d’un diététicien de classe normale -primes et indemnités comprises-, débute à environ 1 600€ par mois et progresse jusqu’à 2 100€ avec l'ancienneté. Dans le secteur privé, un diététicien nutritionniste est rémunéré entre 1 400 € et 3 100 € selon son expérience. En milieu hospitalier, son salaire varie d’environ 1 870€ en début de carrière à 3 120€ en fin de carrière.

    Après quelques années, le(la) diététicien(ne) a la possibilité d’exercer en libéral. En fonction du lieu d'exercice, de la notoriété ou des honoraires pratiqués, sa rémunération est alors très variable.

    Attention : si s’installer en libéral est relativement simple, il peut être très difficile de développer et maintenir son activité. De nombreux paramètres sont à prendre en compte tels que les besoins locaux, la concurrence, le prix des loyers...

    Le praticien peut également consacrer tout ou partie de son temps à l’enseignement. La qualité de son expérience professionnelle et l’obtention d’un diplôme complémentaire de niveau BAC+3 (Licence) lui permettra en effet d’enseigner à temps plein ou à temps partiel.

    Voir la Fiche métier « DIÉTÉTICIEN » du ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes

    Les débouchés

    À l’issue de la formation, le/la diplômé(e) exerce son métier de diététicien(ne) dans différents types d’environnements de travail :

  • Établissements de soins (hôpital, clinique, maison de retraite...)
  • Le diététicien prend en charge l’alimentation des patients et établit les régimes prescrits par les médecins. Il est l’interface entre la restauration de l’établissement, le patient et le médecin.

  • Restauration collective (restaurants d’entreprise, centres de vacances, établissements scolaires, centres sportifs, centres d’accueil pour personnes âgées...)
  • Il établit des audits d’hygiène et de qualité alimentaire. Il participe aux commissions de menus et à leur élaboration.

  • Cabinet libéral ou médical
  • Il a un rôle thérapeutique et de prévention. Il préconise un régime adapté aux besoins de chaque patient. Il intervient également dans des actions de formation auprès des collectivités et des entreprises. Il est l’un des intermédiaires entre le médecin et le patient.

  • Industrie et recherche
  • Les possibilités sont très variées : il peut s’agir d’élaboration de nouveaux produits, d’analyses nutritionnelles, d’interventions auprès des services marketing ou des services consommateurs...

    Le/la diététicien(ne) effectue des soins diététiques auprès de divers publics :

  • Adultes
  • Enfants, adolescents (grâce aux compétences spécifiques acquises en pédiatrie et en développement de l'enfant)
  • Curistes
  • Patients hospitalisés
  • Patients alimentés par voie parentérale et/ou entérale
  • Personnes âgées (grâce aux compétences spécifiques acquises en gérontologie)
  • Sportifs
  • ...